Cenon / Métropole de Bordeaux – Mathias Delplanque et Eddie Ladoire

« CYPRESSAT »

 « Listeners – Cypressat » est une commande de panOramas, manifestation artistique et culturelle dédiée à la création contemporaine, aux arts numériques et aux loisirs alternatifs dans le parc des Coteaux reliant 4 villes de la rive droite de la métropole bordelaise – 2012.

 

 

À écouter

 

 

LE PARCOURS _______________________________________

Le Parc du Cypressat, longtemps propriété privée, offre une terrasse panoramique révélant des vues imprenables sur la métropole de Bordeaux, un belvédère, une clairière ombragée, un chemin à flanc de coteaux. 17 hectares de calme et de sérénité à deux pas de la ville.

 

Crédit : Rodolphe Escher

 

LES ARTISTES _______________________________________

Mathias Delplanque (Nantes) et Eddie Ladoire (Bordeaux)

Après être passé par l’École Nationale d’Arts de Cergy Pontoise et la sculpture, Mathias Delplanque se met à la musique. Il signe de nombreuses critiques musicales sur plusieurs revues et travaille sur de nombreux projets de musique concrète dont les installations sonores ont été présentées dans différentes galeries en France et à l’étranger. Véritable artiste sonore ethnographe, il collecte méthodiquement les sons d’un espace donné, les classe, les assemble et produit des pièces immersives qui questionnent les relations entre le son et son lieu, entre la musique et son espace.

Eddie Ladoire est à la fois plasticien et compositeur. Cet artiste-activiste est aussi à l’aise dans ses projets d’expositions où le rapport à l’intime est omniprésent, que dans ses productions sonores où il nous invite à repenser nos rapports au son, à l’écoute, à l’espace et au paysage. Auteur de pièces radiophoniques et de cartes postales sonores, il a aussi exposé dans de nombreux centres d’art ou manifestations d’art contemporain en France et à l’étranger.

Les deux artistes ont choisi de travailler ensemble sur les parcs du Cypressat et de Séguinaud. N’utilisant presque que des sons concrets, limitant la présence d’instruments (un piano, un xylophone, un mélodica, un synthétiseur), ils ont composé deux pièces de musique électroacoustique à partir de sons enregistrés, puis transformés, mixés. Leur travail de studio laisse penser que cette musique a été composée avec des synthétiseurs alors qu’il n’en est rien. Les artistes ont conçu un scénario pour chaque parc, déroulant pour chacun une véritable bande son, sorte de cinéma pour l’oreille.

 

 

Begin typing your search above and press enter to search. Press ESC to cancel.

Haut de la page