Bassens / Métropole de Bordeaux – Christophe Dabitch et l’Association histoire et patrimoine de Bassens

 

« COURTS CIRCUITS – LA BALLADE DE SAMUËL J.LEWIS 1700 S »

« Courts Circuits – La Balade de Samuël J.Lewis 1700 s » est une commande du LABA – 2019

 


 

Conception : Christophe Dabitch, avec les associations Histoire et Patrimoine et ABPEPP

Coordination : Le LABA, Pôle de compétences sur les Fonds européens et les Industries créatives

Soutien : Région Nouvelle Aquitaine Appel à Manifestation d’Intérêt Innovation Sociale

Contact : 06 86 75 98 51 / histoireetpatrimoinebassens33@gmail.com

 


 

LE PARCOURS _______________________________________

 

La Balade de Samuël J.Lewis 1700 s

New Bassens n’existe plus : cette balade revient sur les traces d’une ville éphémère et méconnue avec les lettres d’un jeune soldat noir américain, Samuel J. Lewis. En 1917, Bordeaux est la base n°2 du Corps expéditionnaire américain, le port de Bassens est agrandi et construit en cinq mois, pour l’essentiel par les 8 000 soldats noirs américains des Bataillons du travail. Il est baptisé New Bassens. Ces soldats sont victimes d’une forte discrimination au sein de l’armée : soldats noirs et blancs ne se mélangent pas. Ceux qui iront au front, minoritaires, combattront sous uniforme français. À cette époque, la question de l’engagement militaire provoque un vif débat au sein de la communauté noire américaine : pour les uns, s’engager pour la liberté au nom de l’Amérique permettra la fin de la ségrégation; pour les autres, il sera un sacrifice inutile et ne changera rien. Dans cette balade, Samuel J. Lewis fait ainsi le choix des armes, contrairement à son frère déserteur auquel il écrit depuis Bassens. En quatre lettres, il raconte une époque pendant que l’on découvre quatre lieux secrets de Bassens.

 

L’ ARTISTE ____________________________________________

 

Christophe Dabitch (Bordeaux)

Christophe Dabitch écrit des livres, seul ou avec des dessinateurs et des photographes, des récits et des bandes dessinées dont certains en lien avec ses voyages. Il les publie chez différents éditeurs : Futuropolis, Autrement, Filigranes, Castor astral, Signes et balises. Son travail a souvent des bases historiques ou documentaires envisagées comme des points de départ à l’imaginaire, au récit intime, à des formes différentes d’écriture.

Bernard Vallier, de l’association Histoire et patrimoine de Bassens, lui avait fait découvrir voilà quelques années l’histoire passionnante de la construction du port de Bassens par les soldats noirs américains, une histoire méconnue à Bordeaux. De cette rencontre sont nées les lettres imaginaires de Samuel J. Lewis.

 

Derniers livres publiés :
« Mécaniques du fouet – Vies de Sainte Eugénie », bande dessinée avec Jorge González, Futuropolis, juin 2019
« Azimut brutal », récit, éditions Signes et balises, novembre 2018

 


Crédits photos : Le LABA

 

Begin typing your search above and press enter to search. Press ESC to cancel.

Haut de la page