Eddie Ladoire – Installation sonore – Cité Frugès Le Corbusier, Pessac

« Intimité #3 – Cité Frugès »

 


 

Pièce sonore immersive pour lecteur mp3
2013
Réalisée pour le jardin d’une maison gratte-ciel à la Maison Municipale Frugès – Cité Frugès Le Corbusier (Pessac) dans le cadre de l’Été Métropolitain 2013 – Itinérances Arts visuels et de l’exposition Les Arts aux murs et aux champs avec Les Arts au mur, Artothèque de Pessac)

 


 

À écouter

 

 

Les lieux d’architecture sont souvent considérés comme les réceptacles muets des sons. Or, le choix des matériaux ou des volumes, agit comme transformateur, créant des effets de circulation du son (écho, rotation, etc), tantôt amplificateur, amortisseur, ou filtre. Un lieu, associé à un usage donné, génère un type d’environnement sonore particulier, des nuisances plus ou moins supportables (résonnances, ventilations, isolation par rapport à l’extérieur).

 

Anne Peltriaux (directrice de les Arts au mur Artothèque, Pessac) et Cyril Zozor (médiateur du patrimoine pour la Cité Frugès-Le Corbusier, Pessac)

 

Ce sont ces propriétés et ces différentes matières sonores de la maison gratte-ciel de Le Corbusier qu’Eddie Ladoire a utilisé pour concevoir « Frugès ». Du jardin jusqu’au toit, il a réalisé des enregistrements au sein et à partir de la maison. Il a créé une pièce sonore mêlant le temps figé par l’enregistrement, le temps présent de l’auditeur et une composition électroacoustique faite de micro-fictions, de bribes d’intimités, de discussions, de gestes du quotidien.

« Frugès » s’écoute au casque, installé sur le banc du jardin, pour un moment privilégié, une expérience auditive sensible.

 

Begin typing your search above and press enter to search. Press ESC to cancel.

Haut de la page